Bilan du Salon automobile de Genève 2018

26 Mar 2018 | Actualités

La 88ème édition du Salon de Genève s’est terminée le 18 mars dernier. Le salon suisse a enregistré une participation de plus de 660 000 visiteurs, un chiffre légèrement en baisse par rapport à l’année dernière. Riche en innovations et nouveautés, cette édition 2018 a notamment fait la part belle aux SUV et aux véhicules électriques. Découvrez les modèles et innovations qui se sont le plus distingués au cours de ces 10 jours :

 

Jaguar I-Pace

L’un des modèles les plus attendus pour cette 88ème édition était le modèle I-Pace de Jaguar. Premier SUV électrique de la marque, et deuxième sur le marché après le Tesla Model X, ce nouveau modèle a tout pour plaire. A l’extérieur, I-Pace est doté d’un design moderne qui lui confère une allure dynamique. Aussi à l’aise avec la dénomination « berline luxueuse » qu’avec celle de « SUV sportif », le véhicule pourrait bien faire concurrence à son unique rivale lancée par Tesla il y a trois ans.
A l’intérieur, I-Pace est équipé d’un système d’intelligence artificielle qui permet d’adapter le véhicule aux conditions de route mais aussi au conducteur grâce à un procédé de reconnaissance. Le SUV possède deux blocs moteurs électriques, l’un situé à l’avant et l’autre à l’arrière. Sa puissance totale est de 400 chevaux et malgré ses plus de deux tonnes, le véhicule est capable de passer de 0 à 100km/h en 4,8 secondes. Enfin, le Jaguar I-Pace bénéficie d’une autonomie pouvant atteindre 480 kilomètres.

Crédit : Jaguar

Peugeot 508

Très attendue, la deuxième génération de Peugeot 508 a fait l’unanimité lors du Salon de Genève, où elle a été désignée meilleure voiture de série par les auditeurs de RTL et les lecteurs d’Autoplus. C’est donc un pari réussi pour Peugeot, qui avait pris le risque d’opérer un radical changement d’apparence par rapport au précédent modèle. Ainsi, la nouvelle 508 est plus proche d’un coupé 5 portes que d’une berline classique. La marque française a redessiné les lignes et revu les proportions : plus courte à l’avant et plus basse que le modèle précédent, la 508 deuxième génération présente une allure plus dynamique et haut de gamme.
Peugeot a également modernisé l’intérieur de l’habitacle, où l’on retrouve le concept de « i-cockpit » déjà introduit avec la 3008, à savoir un volant compact et un écran tactile personnalisable sous lequel des touches « piano » permettent d’accéder directement aux fonctionnalités principales.
La Peugeot 508 sera disponible avec plusieurs types de moteurs : essence 180 ou 225 chevaux et diesel 130, 160 ou 180 chevaux.

Crédit : Peugeot

 

Mercedes Classe A

Mercedes-Benz a présenté à Genève sa quatrième génération de Classe A. Celle-ci ne présente pas beaucoup de surprises au niveau du design extérieur : elle reste très proche du modèle précédent malgré des proportions en hausse. Bonne nouvelle, Mercedes a pensé à corriger certains détails qui avaient été critiqués sur la troisième génération. Ainsi, le constructeur allemand a facilité l’accès au coffre et augmenté son volume de 341 à 370 litres.
Comme la majorité des nouveaux modèles présentés au Salon de Genève, la Mercedes Classe A hérite elle aussi d’un habitacle qui laisse la part belle aux nouvelles technologies. En plus de son tableau de bord 100% numérique, le nouveau modèle est équipé d’un assistant vocal qui réagit aux mots « Hey Mercedes ». Et ce n’est pas tout : la quatrième génération de Classe A intègre également un mode de conduite presque autonome lorsque les conditions de route sont favorables.

Crédit : Mercedes-Benz

 

Lexus UX

Présenté lors du Mondial de l’automobile 2016 alors qu’il ne s’agissait encore que d’un concept, le Lexus UX, premier SUV compact de la marque, était très attendu cette année. En apparence, on reconnaît facilement qu’il s’agit d’un modèle de Lexus. La plus grande nouveauté de l’UX est qu’il repose sur une nouvelle plateforme technique baptisée GA-C, qui permet une plus grande rigidité de la structure du véhicule ainsi qu’un abaissement du centre de gravité.
Bien que plutôt sobre, l’habitacle du Lexus UX présente quelques nouveautés : il est personnalisable (la marque japonaise propose quatre couleurs et deux textures différentes) et équipé de plusieurs dispositifs d’aide à la conduite (régulateur de vitesse, aide au maintien dans la file, détection des piétons…).
L’UX est équipé d’une motorisation hybride inédite associant un moteur électrique à un bloc essence. La puissance totale du moteur est de 178 chevaux.

Crédit : Lexus

 

Mitsubishi e-Evolution Concept

Suivant la tendance indéniable de cette édition 2018, le concept baptisé e-Evolution présenté par Mitsubishi est encore un SUV électrique. D’après le constructeur, ce modèle ne devrait pas être commercialisé avant 5 ou 6 ans : aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, e-Evolution a effectivement tout d’un véhicule futuriste.
Le tableau de bord est entièrement constitué d’écrans. L’écran central permet d’afficher toutes les informations relatives à la conduite tandis que les deux plus petits sont reliés à des caméras permettant de surveiller l’avant et l’arrière du véhicule. E-Evolution est également équipé d’un système d’intelligence artificielle semblable à Google Home, par le biais duquel le conducteur et les passagers pourront communiquer avec le véhicule, avec la maison et entre eux.
Quant au moteur, Mitsubishi n’en a pour le moment pas dévoilé beaucoup, sinon qu’il sera 100% électrique.

Crédit : Mitsubishi

 

Toyota Auris

La troisième génération d’Auris présentée par Toyota a également été très appréciée à Genève. Grâce à des lignes redessinées et notamment le becquet situé dans le prolongement de sa ligne de toit, ce nouveau modèle ne manque pas de dynamisme.
Toyota n’a pas encore dévoilé l’intérieur de l’habitacle : il faudra attendre le Mondial de Paris, qui se tiendra au mois d’octobre, pour en savoir plus. En attendant, le constructeur a donné quelques détails sur la motorisation de la nouvelle Auris. Celle-ci en propose trois : une motorisation essence turbo 1,2 litres et deux motorisations hybrides, l’une d’une puissance de 122 chevaux (1,8 litres) et l’autre atteignant 180 chevaux (2,0 litres).
Ce nouveau modèle est construit sur la plateforme TNGA (Toyota New Global Architecture) qui avait déjà été utilisée il y a deux ans pour la Prius. Selon le constructeur, cela devrait permettre une conduite plus dynamique sans perdre en confort.

Crédit : Toyota

 

Le pneu concept Oxygene de Goodyear

Comme chaque année, les constructeurs automobiles n’ont pas été les seuls à présenter leurs derniers concepts et innovations. Du côté des fabricants de pneumatiques aussi, il y a eu quelques surprises. C’est le pneumatique Oxygene dévoilé par Goodyear qui a le plus fait parler de lui.
Avec cet ambitieux concept de pneu vert, la marque américaine a introduit une nouvelle manière de réduire les émissions de CO2 qui, cette fois-ci, ne concerne pas le bloc moteur. Le pneu Oxygene est composé d’une bande de roulement fabriquée à partir de mousse naturelle permettant d’absorber les émissions de CO2 pour se nourrir. L’oxygène rejetée par photosynthèse devrait permettre de produire l’électricité nécessaire pour alimenter toute l’électronique embarquée.

Crédit : Goodyear

Pour en savoir plus, lisez notre article sur les dernières innovations pneumatiques.

 

Retrouvez ici toutes les dates des prochains salons automobiles.

Garage mobile

Sources : autonews, auto-moto, largus, challenges, turbo.