Les dernières innovations pneumatiques

12 Mar 2018 | Actualités

A l’heure où les technologies embarquées sont de plus en plus présentes à bord de nos véhicules, pas un seul salon auto n’exclut les thèmes de la connectivité, l’automatisation de la conduite et l’intelligence artificielle. Ces innovations technologiques ne se passent pas seulement au niveau du tableau de bord : nos pneumatiques font face eux aussi à d’importantes nouveautés. Avatacar vous en présente six parmi les plus récentes :

 

Goodyear Eagle-360

Présenté en 2016 au Salon de Genève, le concept Eagle-360 de Goodyear se définit comme une solution futuriste pour les voitures autonomes.

Le pneu concept Eagle-360 est de forme sphérique afin d’optimiser la manœuvrabilité du véhicule. Selon Goodyear, cette forme sphérique présente un certain nombre d’avantages. D’abord, cela confère au pneu un profil multi-orientations qui facilite sa rotation dans n’importe quel sens et entraîne une sécurité sans précédent. Ensuite, cela favorise une conduite en douceur grâce à la fluidité de déplacement. Enfin, le mouvement de rotation des roues pourra atteindre jusqu’à 360° et ainsi faciliter considérablement l’engagement du véhicule dans une place de stationnement. D’après Goodyear, Eagle-360 sera ainsi une solution efficace face aux contraintes croissantes liées aux parkings.

Eagle-360 sera connecté au véhicule grâce à un système de lévitation magnétique qui permettrait d’optimiser le confort et de diminuer les bruits. Des capteurs intégrés dans le pneu évalueront l’état de la route, sa température ainsi que la présence d’obstacles ou de gel et transmettront ces informations au véhicule. La pression et l’usure des pneus seront également contrôlés.

La bande de roulement du pneu Eagle-360 sera générée par impression 3D et pourra ainsi être personnalisée en fonction des besoins du conducteur. Son design imite la structure naturelle des coraux durs : l’intérieur des rainures est constitué d’un matériau semblable à une éponge, qui permet d’absorber l’eau présente sur la route. Ce système confère au pneu une résistance incontestable à l’aquaplaning.

 

Goodyear IntelliGrip Urban

Goodyear a profité du Salon de Genève 2017 pour dévoiler sa plus récente innovation technologique : IntelliGrip Urban.

Le pneu équipé de cette technologie innovante est pourvu d’un capteur alimenté par un cristal piézoélectrique au niveau de sa bande de roulement. Le rôle de ce capteur spécifique est d’évaluer l’état et le taux d’adhérence de la route. Il est ainsi capable de détecter chaque dégradation de la chaussée, ainsi que la présence d’eau, de gel ou de bandes en relief. En fonction des valeurs mesurées, le système pourra décider de réduire la force administrée à la roue en cas de freinage ou d’accélération. Dans le cas d’une conduite autonome, Goodyear précise que ce système pourrait également permettre d’ajuster l’allure et les trajectoires du véhicule.

D’après Goodyear, ce système a été spécialement pensé pour l’utilisation de voitures partagées, une situation dans laquelle il est rare que les utilisateurs pensent à vérifier l’état des roues. La technologie Goodyear IntelliGrip Urban présente de nombreux avantages : elle permet de mesurer l’évolution de l’usure du pneu et ainsi de gagner du temps en prévoyant leur remplacement à l’avance. A l’avenir, IntelliGrip Urban pourrait également permettre d’accroître la durée de vie des pneus qui en sont équipés.

 

Goodyear Oxygene

Introduit par Goodyear au cours de l’édition 2018 du Salon de Genève, l’ambitieux concept de pneumatique baptisé Oxygene est totalement respectueux de l’environnement.

Son objectif est de nettoyer l’air tout en produisant de l’énergie sous forme d’électricité. Pour y parvenir, Goodyear a imaginé une bande de roulement composée de mousse naturelle qui absorberait l’eau de la route ainsi que le CO2 présent dans l’air pour se nourrir, à la manière d’une plante. Selon le principe de la photosynthèse, l’absorbation de particules polluantes permettrait au pneu de produire de l’énergie en rejetant de l’oxygène.

Le pneu Oxygene pourra être fabriqué par impression 3D à partir de la poudre de gomme appartenant à des pneus recyclés. Sans air, il possède une structure amortissante qui lui confère une meilleure résistance et une plus longue durée de vie.

L’énergie créée par photosynthèse servira à alimenter toute l’électronique du véhicule (tableau de bord) mais aussi des bandes lumineuses intégrées aux pneus. Celles-ci fonctionneront comme un signal d’alerte puisqu’elles changeront de couleur pour avertir les autres usagers d’un freinage ou d’un changement de file. Les pneus Oxygene seront également connectés au véhicule grâce à des capteurs intégrés.

 

Concept Vision Michelin

Le prototype Concept Vision Michelin a été présenté en 2017 à l’occasion de Movin’on, sommet international sur la mobilité durable qui s’est déroulé à Montréal.

Cette innovation créée par Michelin est une roue sans air dont la structure alvéolaire imite des modèles existants dans la nature, lui assurant une résistance et une longévité optimales. Fabriquée à partir de matières recyclées, elle est aussi totalement recyclable.
Sa bande de roulement est faite à partir d’un matériau spécifique, entièrement biodégradable et présentant des performances équivalentes à une bande de roulement traditionnelle. Grande nouveauté : elle a la particularité de pouvoir être obtenue par impression 3D. Cela signifie que si vous avez besoin de remplacer votre bande de roulement, il suffira de seulement quelques minutes pour imprimer une bande neuve et adaptée aux conditions de route.

De plus, le pneu est connecté au véhicule et peut informer le conducteur de son état d’usure. Cela permet d’anticiper son remplacement afin de prévoir l’impression 3D d’une nouvelle bande de roulement. Il vous sera alors possible de choisir vous-même la structure du pneu en fonction des conditions météorologiques ou de l’état de la route, ou bien de suivre la proposition faite par l’application connectée à votre véhicule, capable d’évaluer ce dont vous avez besoin.

 

Michelin Acorus

La technologie Acorus de Michelin a été conçue pour pallier la dégradation des roues entraînée par une conduite sur des routes en mauvais état. Elle a été développée en partenariat avec Maxion Wheels, spécialiste mondialement reconnu dans le domaine des roues. Il s’agit d’une roue flexible capable de résister aux chocs et aux risques de crevaison causés par le pincement du flanc du pneu lorsque celui-ci est pris dans un nid-de-poule, par exemple.

La structure de cette roue est particulière : elle est composée de deux extenseurs en caoutchouc hissés sur une roue plus étroite. Lorsque la roue est confrontée à un choc, c’est l’extenseur qui le reçoit en se déformant, protégeant ainsi le pneu. Cela permet également d’éviter que le pneu ne crève, l’avantage étant de réduire considérablement la fréquence de remplacement des roues.

 

ContiSense

C’est à l’occasion du Salon de Francfort 2017 que le fabricant de pneus Continental a présenté sa technologie ContiSense.

Celle-ci consiste à intégrer à l’intérieur du pneu des capteurs permettant de mesurer en temps réel la profondeur de la sculpture de la bande de roulement et la température. Le pneu est constitué d’un mélange de gommes conductrices assurant l’envoi de signaux électriques vers un récepteur placé à l’intérieur du véhicule. Si les valeurs mesurées sortent des limites prédéfinies, le système en avertit aussitôt le conducteur.
Si un corps étranger s’introduit dans la bande de roulement, le conducteur est également prévenu. C’est avant tout l’immédiateté du système qui le rend innovant. En effet, les technologies utilisées jusqu’à présent ne permettaient d’avertir le conducteur que lorsque la pression du pneu avait déjà commencé à baisser.

Continental précise qu’à long terme, de nouveaux capteurs seront développés et permettront à ContiSense de traiter d’autres paramètres. Ces capteurs pourront être utilisés indépendamment les uns des autres. Ainsi, ils seront capables d’évaluer l’état de la route, sa température, la présence de neige ou de verglas… Autant d’informations qui seront envoyées au conducteur vers le système électronique du véhicule ou via Bluetooth vers un smartphone.

 

ContiAdapt

Egalement développée par Continental, la technologie ContiAdapt a elle aussi été présentée en 2017 lors du Salon de l’Automobile de Francfort.

Le but de cette innovation est d’adapter la structure du pneumatique en fonction de l’état de la route. Des micro-compresseurs sont placés à l’intérieur de la roue afin de modifier la pression du pneumatique en temps réel. La largeur de la jante est variable et reliée à un système permettant d’ajuster l’aire de contact pour assurer une sécurité et un confort maximum.
Ainsi le pneu s’adapte à toutes les conditions de route, qu’elle soit mouillée, accidentée, glissante ou normale. Si la route est lisse et sèche, l’aire de contact du pneu sera réduite et la pression du pneu sera intensifiée pour obtenir une faible résistance au roulement. Ainsi, les pneus équipés de la technologie ContiAdapt favorisent une conduite plus écologique et plus économe en carburant.
A l’inverse, une aire de contact plus étendue et une pression plus faible confèreront au pneu une meilleure efficacité sur les routes glissantes.
Le système est également conçu pour s’adapter à tous types de situations exceptionnelles. Il est capable de réduire la pression du pneu jusqu’à 1 bar, permettant ainsi d’aider le véhicule à sortir d’une place de stationnement enneigée ou de faciliter le franchissement d’une portion de route verglacée.

A l’instar de la technologie ContiSense, ContiAdapt est parfaitement en phase avec les besoins croissants liés aux véhicules autonomes et électriques. Par exemple, il est important de savoir que plus la résistance au roulement est faible, plus un véhicule électrique peut parcourir de kilomètres avec une même charge. ContiAdapt est capable d’optimiser cette résistance au roulement de manière automatique.


Sources : Continental ; Challenges.fr ; Michelin