Salon automobile de Francfort 2017 : ce qu’il faut retenir

2 Oct 2017 | Actualités

Le Salon automobile de Francfort (IAA) a fermé ses portes le 24 septembre dernier. Pour cette 67ème édition, les constructeurs ont été nombreux à innover sur le plan écologique, électronique et technique. Cependant, certains modèles auront plus marqué les esprits que d’autres : Avatacar vous explique pourquoi.

Mercedes AMG Project One

L’hypercar hybride de Mercedes était l’une des nouveautés les plus attendues de cette édition 2017. Et pour cause : avec ce nouveau modèle, Mercedes réussit l’exploit d’adapter pour la route la technologie d’une Formule 1. Le résultat est impressionnant et n’a pas manqué de faire l’unanimité dès le premier jour de l’événement.
La Mercedes AMG Project One dispose d’un moteur V6 turbo d’une puissance de 680 ch, directement hérité de la F1 championne du monde. Grâce à quatre moteurs électriques supplémentaires insérées à l’intérieur de chaque roue, la puissance totale atteint 1000 ch.
Grande nouveauté de ce modèle : ces quatre moteurs sont reliés à une batterie rechargeable, ce qui lui permet de parcourir 25 km en autonomie électrique.

Crédit photo : Mercedes-Benz

Côté extérieur, la Mercedes AMG Project One présente une carrosserie assez classique, mais d’une efficacité aérodynamique maximale.
Ce modèle sera commercialisé dès 2019 au prix non négligeable de de 2,3 millions d’euros. Les 300 exemplaires prévus seraient déjà partis…

Honda Concept Urban EV

Le nouveau concept de citadine 100% électrique du constructeur japonais Honda a lui aussi été l’une des nouveautés phares de cette édition. Présenté par le président Takahiro Hachigo en personne, l’Urban EV en a séduit plus d’un par son design extérieur, qui associe quelques éléments futuristes à un style rétro inspiré des années 80.

Crédit photo : Honda

A l’intérieur, un grand écran tactile remplace le tableau de bord sur toute la longueur du pare-brise, remplaçant ainsi une bonne partie des commandes. Les rétroviseurs extérieurs sont remplacés par des caméras, donc l’image est retranscrite sur des écrans situés sur les portières.

Crédit photo : Honda

Honda a créé la surprise en annonçant que l’Urban EV donnerait bel et bien lieu à une série commercialisée dès 2019. Pour le moment, aucun détail concernant l’autonomie de la batterie ou les caractéristiques techniques d’un tel modèle n’a été donné. On attend donc avec impatience de découvrir le prochain modèle d’Urban EV de Honda !

Dacia Duster 2

La deuxième génération du Duster de Dacia était lui aussi très attendu. Verdict ? Le constructeur franco-roumain n’a pas pris de gros risques avec cette nouvelle version : celle-ci reste très proche du Duster 1, dont le succès passé n’est plus à prouver.
Pour l’aspect extérieur, Dacia a conservé la plupart des caractéristiques du modèle précédent. Néanmoins, quelques changements sont à noter du côté de la carrosserie, du pare-brise et des feux arrières.

Crédit photo : Dacia

Les principaux éléments techniques ne changent pas. Toujours fournis par Renault, les moteurs conservent la même puissance : 110 ch pour la version diesel et 125 ch pour la version essence.
La différence majeure entre la première et la deuxième génération de Duster tient dans le design intérieur : celui du Duster 2 est plus moderne et présente une meilleure ergonomie.
Pour le moment, le prix reste le même : comme le Duster 1, la deuxième génération sera vendue à partir de 11 900 euros.

Renault Mégane 4 RS

Renault a enfin levé le voile sur la nouvelle génération de Mégane RS. Attendue depuis longtemps, la Renault Mégane 4 RS a été le centre de l’attention de nombreux visiteurs, curieux ou passionnés.
Avec son moteur à quatre cylindres 1.8 L Turbo, elle est plus puissante que les précédentes générations. Renault affirme qu’elle est capable de passer de 0 à 100 km/h en moins de 6 secondes.

Crédit photo : Publicis Conseil/PRODIGIOUS Prod

Deux versions de la Mégane 4 RS sont d’ores et déjà prévues. La Mégane RS 280, d’une puissance de 280 ch, sera commercialisée dès début 2018 tandis que la Mégane RS Trophy, d’une puissance de 300 ch, attendra la fin de l’année 2018.
D’après Renault Sport, la Mégane 4 RS aurait déjà réalisé un record sur le fameux circuit du Nürburgring.

Audi A8

Malgré un design assez classique et peu surprenant, l’Audi A8 a beaucoup fait parler d’elle durant cette édition 2017. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit de la première Audi à se tourner vers la conduite autonome, bien que celle-ci ne soit pas à son niveau maximal (Audi attend toujours un feu vert pour installer certaines fonctionnalités). Elle intègre déjà le programme de stationnement automatisé Park Pilot.
Cependant, l’enthousiasme suscité par ces nouvelles fonctionnalités est mitigé. En effet, une étude réalisée en Allemagne par le cabinet Ernst & Young a montré que seulement 18% des Allemands envisageraient de conduire une voiture autonome.

Crédit photo : Audi

Heureusement, l’Audi A8 présente d’autres nouveautés qui promettent de plaire à tous : des sièges avec massage intégré, une tablette permettant de régler les différentes commandes, des écrans plats tactiles à l’arrière, différentes possibilités de choix d’éclairage de l’habitacle ou encore une prise permettant de brancher un ordinateur portable. Autant de gadgets qui peuvent paraître de simples détails, mais qui feront la différence sur un marché du luxe de plus en plus concurrentiel.
L’Audi A8 sera commercialisée dès cet automne, d’abord en Allemagne pour 90 600 euros.

Volkswagen T-Roc

Trois ans après la présentation du concept-car, le T-Roc de Volkswagen a enfin été dévoilé. Autant dire que ce tout nouveau SUV compact était très attendu !
Là aussi, la marque joue sur l’innovation électronique en intégrant de nombreux programmes d’aide à la conduite : deux systèmes de freinage automatique (freinage d’urgence en milieu urbain et freinage après collision), un détecteur de fatigue, un système d’aide au maintien en ligne ainsi que, en option, le Park Assist et le Traffic Jam Assist.

Crédit photo : Volkswagen

Le T-Roc est équipé d’un moteur d’une puissance de 190 ch. Il faudra attendre novembre pour sa commercialisation, mais l’on sait déjà que trois finitions différentes seront proposées à la vente : Lounge, Carat ou Carat Exclusive.

Porsche Cayenne 3

D’abord décrié par les puristes de la marque, le Porsche Cayenne a connu un grand succès dès le lancement de sa deuxième génération. Aujourd’hui incontournable, il était très attendu pour cette édition 2017 de l’IAA.
Huit ans après le premier Cayenne diesel, Porsche revient à l’essence avec la troisième génération de son SUV. Ce revirement était à prévoir. Les conséquences du Dieselgate ont été terribles pour les précédentes générations équipées d’un moteur V6 diesel : interdiction d’immatriculer les nouveaux Cayenne, rappel de plus de 20 000 véhicules…
Côté design, le Porsche Cayenne 3 diffère très peu des précédents modèles. On peut tout de même noter des changements mineurs, mais bien pratiques : le volume du coffre augmente (100 litres de plus) et le poids du véhicule diminue (65 kg de moins).

Crédit photo : DR

Ce modèle est déjà en vente, pour un prix minimum de 77 184 euros.

Pour connaître les dates des prochains salons automobiles, cliquez ici.

Sources : auto-moto ; largus ; caradisiac ; news.autoplus ; forbes.