L’automobile vue de l’intérieur

4 Sep 2017 | Infos conducteur

C’est à Méru, dans l’Oise, que se situe le numéro un mondial de l’intérieur de l’automobile, Faurecia. L’entreprise conçoit, teste et réalise les habitacles des véhicules de demain dans le plus grand secret, mais Le Figaro a tout de même réussi à avoir quelques pistes sur les tendances à venir. Avatacar vous dit tout !

 

DES HABITACLES ENTIÈREMENT CONNECTÉS

Dans une société de plus en plus connectée l’industrie automobile se retrouve face à un véritable enjeu : intégrer les habitudes digitales de ses usagers dans l’habitacle de leur voiture.

Ainsi, on a vu apparaître sur les tableaux de bord les premiers écrans centraux. Depuis, les équipementiers n’ont pas cessé d’innover : les véhicules pourront être équipés d’écrans centraux de plus en plus grands mais également entièrement tactiles. Si la tendance chez BMW et Audi était de conserver le contrôle de l’écran par des boutons désormais l’industrie tend à rendre tactile cet appareil : c’est le cas notamment de Tesla qui propose un écran digital de 15 pouces tactile.

Les fonctionnalités de ces écrans ne s’arrêteront plus uniquement au système audio ou au gps. Désormais de nombreuses applications seront programmées au préalable : waze (prévention des contrôles routiers), eCall (système de prévention des secours en cas d’accident), messagerie, boîte mail… les écrans centraux deviendront certainement le reflet de votre smartphone.

Mais l’industrie automobile voit encore plus loin ! Avec l’apparition des voitures autonomes les équipementiers prévoient de fabriquer des habitacles intégralement tactiles : de la climatisation au système des vitres ou la sécurité enfant… tous sera contrôlable à partir de ces écrans, à l’avant du véhicule comme à l’arrière.

 

intérieur

intérieur

 

OPTIMISATION DU CONFORT À L’INTÉRIEUR DE L’HABITACLE

Présenté lors du Mondial de l’auto en 2016, le siège Active Wellness 2.0 de Faurecia semble être comme une seconde peau pour le conducteur. Son principe : anticiper le comportement de l’usager en s’appuyant sur des données.

Véritable siège de futur, celui-ci sera équipé de plusieurs capteurs pouvant détecter l’état psychologique et physique de la personne au volant. Rythme cardiaque, température, fixité du regard, inclinaison de la tête, tout est étudié pour s’adapter à l’usager. Des données externes au véhicule comme les conditions de circulation et/ou l’heure seront aussi traitées pour optimiser le confort du conducteur.

 

active wellness

 

L’ENVIRONNEMENT AU CŒUR DE NOS VOITURES

L’industrie automobile se digitalise mais l’enjeu environnemental est également au cœur des préoccupations de ces derniers. Les équipementiers remplacent petit à petit le cuir traditionnel par des matériaux biologiques et moins corrosifs pour la planète.

Par exemple, Bentley a annoncé en 2017 vouloir proposer à ses clients un nouveau cuir : du cuir végan* !

*Le véganisme est un mode de vie qui consiste à ne consommer et utiliser aucun produit provenant des animaux et/ou de leur exploitation.

Cette prise de position des constructeurs oblige les équipementiers automobiles à proposer de nouveaux matériaux, plus respectueux de l’environnement, pour les habitacles.

bentley vegan

 

ANCIENS MAIS TOUJOURS D’ACTUALITÉ

Les matériaux « bio-sourcés » d’origine végétale (bois, lin, etc.) prennent petit à petit la place du plastique, matériau lourd et très polluant. La Peugeot 308 a tenté l’expérience : double avantage, sa planche de bord 20% à 25% plus légère permet de baisser sa consommation et réduit significativement les émissions de CO2.

« Ces matériaux sont certes plus coûteux que les plastiques traditionnels, mais leur masse inférieure ­induit un réel avantage énergétique », assure Laurence Dufrancatel, la Responsable matériaux de Faurecia.

Le bois, souvent utilisé pour les voitures de classe supérieure, devraient se démocratiser grâce à l’arrivée de panneaux flexibles. Ainsi, de grandes surfaces pourront être traitées à moindre coût tout en conservant l’aspect et le toucher du bois massif. Quelques touches de plastiques moussés et de lignes de couture bien visibles feront monter en gamme certains modèles. Même le low-cost s’est pris au jeu, vous remarquerez le qualitatif laqué « piano » présent dans certaines planches de bord des Dacia.

« Tous les constructeurs cherchent à monter sur l’échelle premium… Mais sans vouloir dépenser beaucoup d’argent », note Andreas Wlasak, Vice-président en charge du design industriel de Faurecia.

Faurecia s’applique à suivre les tendances locales pour être conforme aux goûts des consommateurs. Ainsi, le marché asiatique est davantage porté sur la technologie et préfèrera un tableau de bord chargé, muni d’une multitude de boutons et de commandes, tandis que les Européens pencheront plutôt pour un design élégant et épuré.

Demain, la lumière sera mise à l’honneur avec des ciels étoilés créés à l’aide de minuscules diodes. Les écrans seront de plus en plus présents, rétractables par un simple passage de la main.

Enfin, la tendance tendra vers l’inévitable intégration des SmartPhones et des tablettes dans le tableau de bord. Télécommunications, musiques, images et GPS seront directement accessibles via des plateformes d’accueil standardisées. Une transmission de l’électricité sans fil sera mise en place afin d’éviter tout problème de connexion ou d’alimentation de tous ces équipements mobiles.

Source : lefigaro.fr