Quand remplacer vos pneus ?

22 Oct 2018 | Entretien auto

Dès lors que vos pneus sont usés, endommagés ou présentent des signes de vieillissement, il est essentiel de les remplacer. Quelles sont les causes de l’usure de vos pneus ? Quels sont les signes et les conséquences du vieillissement ? Quand contrôler et remplacer vos pneus ? Avatacar répond à toutes vos questions.

 

Pourquoi remplacer vos pneus ?

Plusieurs causes peuvent vous amener à remplacer vos pneus.

 

L’usure des pneus

Il est impératif de remplacer vos pneus dès que ceux-ci sont usés. Pour le savoir, référez-vous au témoin d’usure.

 

Témoin d’usure

Chaque pneumatique dispose d’un témoin d’usure (ou indice TWI), placé au fond des rainures qui parcourent la bande de roulement. Ce témoin d’usure est représenté sous la forme d’une bosse (chez Michelin, il s’agit d’un marquage en relief représentant le Bibendum) et mesure 1,6 mm. Lorsque la gomme, sous l’effet de l’usure, arrive à hauteur du témoin, cela signifie que le pneu a atteint sa limite d’usure légale. Il faut alors impérativement le remplacer. Dans le cas contraire, vous serez en situation d’infraction. En effet, un pneu lisse (dont la structure n’est plus visible) entraîne une amende de quatrième classe, soit 135€.

Témoin d'usure pneus

Comment trouver le témoin d’usure sur votre pneu ? C’est très simple. Sur la grande majorité des pneumatiques, le témoin d’usure est indiqué sur le flanc du pneu, par un dessin (souvent une flèche).

Contrôle usure des pneus

Source : Nokian Tyres

Cependant, il est déconseillé d’attendre que le pneu ait atteint sa limite d’usure légale pour le remplacer ! Afin d’éviter d’en arriver à ce stade, contrôlez régulièrement la profondeur des rainures. Vous pouvez le faire à l’aide d’une jauge de profondeur. En insérant la jauge à l’intérieur de la rainure où se trouve le témoin d’usure, vous pourrez ainsi mesurer la hauteur de la gomme qui se trouve encore au-dessus de son niveau. Mais si vous n’avez pas de jauge de profondeur sous la main, pas de panique ! Vous pouvez également insérer une pièce de 1 ou 2 euros au même endroit : les étoiles tracées sur les bords de la pièce ne doivent pas être visibles. Si elles le sont, il faut remplacer vos pneus !

 

Usure normale et anormale

D’un pneumatique à un autre, l’usure sera plus ou moins rapide et plus ou moins homogène. L’usure d’un pneu peut être normale ou anormale.

L’usure normale signifie que le pneu s’use à force de rouler. En effet, plus un pneu parcourt de distance et plus il « perdra » de millimètres de gomme. Par conséquent, cette usure peut être observée sur tous les pneus.

Lorsque l’usure du pneu est anormale, cela signifie qu’elle est accentuée par des causes anormales, qui peuvent provenir d’un défaut de pression, de suspension ou de géométrie du pneu.
Il existe différents types d’usure anormale des pneus :

  • L’usure est plus prononcée au centre de la bande de roulement : cela peut venir d’un pneu trop gonflé.
  • Le pneu présente une usure plus importante sur les deux bords de la bande de roulement : cela est dû, au contraire, à un pneu trop peu gonflé.
  • L’usure est plus forte sur une seule épaule uniquement : cela provient d’un défaut d’équilibrage ou de parallélisme du pneu.

Pour éviter d’user votre pneu de manière anormale, il est recommandé de faire contrôler la géométrie de vos pneus (parallélisme, carrossage, angle de chasse) et l’équilibrage de vos roues tous les ans ou tous les 15 000 à 20 000 km. Pour en savoir plus, lisez notre article « Quand et pourquoi faire régler la géométrie de votre voiture ? ».
Pensez également à vérifier la pression de vos pneus une fois par mois. Retrouvez nos conseils pour trouver la bonne pression pour vos pneus et la régler.

 

Le vieillissement des pneus

Il convient aussi de remplacer vos pneus dès que ceux-ci présentent les premiers signes de vieillissement.
Plusieurs situations traduisent un vieillissement des pneus :

  • Le pneu présente une déformation au niveau du flanc ou de l’épaulement ;
  • Des craquelures sont visibles sur le flanc ou la bande de roulement ;
  • Si vous constatez une perte de pression anormale, cela peut signifier que votre pneu présente une fuite d’air due à une fissure de la gomme, souvent causée par des craquelures.

La présence de craquelures et déformations s’explique par le durcissement de la gomme lorsque le pneu vieillit. Ce durcissement est accentué lorsque le pneu est soumis à de fortes variations de températures ou stocké dans un lieu humide.
Rouler avec des pneus âgés peut entraîner de graves conséquences telles qu’une perte d’adhérence (en particulier sur chaussée mouillée), une résistance moindre à l’aquaplaning ou encore un allongement des distances de freinage.

 

La crevaison du pneu

Enfin, nous savons tous qu’un pneu crevé ou endommagé doit être immédiatement remplacé ou, si possible, réparé par un professionnel.

Dès lors que vous constatez la crevaison de votre pneu, vous pouvez faire examiner celui-ci par un spécialiste. Ce dernier sera apte à décider si oui ou non, votre pneu peut être réparé. Il faut alors que l’enveloppe intérieure du pneu n’ait subi aucun dommage. Si c’est le cas, vous ne serez pas obligé de remplacer votre pneu et pourrez seulement le faire réparer. A l’inverse, si votre pneu présente des dommages internes, il ne pourra pas être réparé et devra obligatoirement être remplacé.

Il peut aussi arriver que votre pneu présente des fissures, déformations ou même des perforations, suite au passage sur un nid-de-poule, une bosse ou encore un objet gisant sur la chaussée. De même, votre pneu devra être remplacé si une réparation n’est pas envisageable, c’est-à-dire, dans les cas suivants :

  • Les flancs latéraux sont crevés ;
  • La gomme présente un décollement ou une déformation ;
  • Les tringles sont visibles ou présentent des déformations ;
  • Le pneu est détérioré suite à un contact avec une substance corrosive ;
  • L’enveloppe intérieure présente des craquelures ou éraflures.

 

Quelle durée de vie pour vos pneus ?

Si vous n’avez observé aucun des signes d’usure ou de vieillissement cités précédemment, sachez que votre pneu possède quand même une durée de vie limitée. Il devra être remplacé au bout d’un certain temps. Pour savoir quand cette limite est atteinte, vous pourrez vous référez à l’âge de vos pneus, au kilométrage parcouru par vos pneus ou encore à leur date de fabrication.

 

Kilométrage

Du point de vue du kilométrage, c’est à partir de 20 000 km qu’il faudra prêter une attention particulière à l’état de vos pneus. Le nombre de kilomètres parcouru par ceux-ci avant d’être remplacés dépend de très nombreux facteurs : le type de routes parcourues, votre véhicule (à traction ou à propulsion), votre conduite… Ainsi, certains pneus pourront rouler jusqu’à 60 000 km tandis que d’autres pourront atteindre les 100 000 km. Observez bien vos pneus et contrôlez leur usure régulièrement afin de savoir quand il sera nécessaire de les changer.

Il est recommandé de réaliser une permutation des quatre roues tous les 5000 à 8000 km, afin d’éviter une usure précoce des pneus avant (sur une voiture traction, les pneus avant ont tendance à s’user deux fois plus vite). Profitez de cette permutation pour jeter un coup d’œil à vos pneus !

 

Age

Quel que soit l’usage que vous avez de vos pneus, les spécialistes recommandent d’effectuer un contrôle régulier (au moins une fois par an) de vos pneus dès que ceux-ci ont atteint l’âge de cinq ans.
Même si vos pneus n’ont pas atteint la limite d’usure légale de 1,6 mm, il faudra quand même les remplacer au bout de dix ans. En effet, la gomme du pneu contient du caoutchouc, qui a tendance à sécher au fur et à mesure que le temps passe, que les pneus soient souvent ou très peu utilisés. C’est ce phénomène qui peut faire apparaître des craquelures et des fissures sur le flanc ou la bande de roulement du pneu.

 

Date de fabrication

Enfin, pour connaître l’âge de votre pneu, il faut d’abord connaître sa date de fabrication. Celle-ci est indiquée sur le flanc du pneu par les quatre derniers chiffres de la ligne « DOT » (Department of Transportation). Sur ces quatre chiffres, les deux derniers correspondent à l’année de fabrication et les deux premiers à la semaine de l’année. Ainsi, dans l’exemple ci-dessous, les chiffres 3811 signifient que le pneu a été fabriqué au cours de la 38ème semaine de l’année 2011.

date de fabrication pneus

Source : Michelin

 

Utilisation et type de pneu

Même s’il est essentiel, comme nous l’avons vu, de prendre en compte les repères d’âge et de kilométrage préconisés par les spécialistes des pneus, il est aussi important de garder en tête que vos pneus ne s’useront pas de la même façon que ceux de votre voisin. Par conséquent, ils n’auront pas la même durée de vie.

La longévité de vos pneus dépend ainsi des conditions climatiques, de l’environnement dans lequel les pneus ont été stockés, de la marque et qualité des pneus, de leur entretien, leur pression, et votre conduite : type de route, charge, vitesse etc.

Elle dépend aussi du type de pneus. Ainsi, les pneus été ont la durée de vie la plus importante, car ils possèdent une gomme dure. En revanche, les pneus hiver s’useront beaucoup plus rapidement du fait de leur gomme tendre, surtout s’ils sont utilisés en été ou sur du bitume. C’est également le cas des pneus 4×4, qui possèdent une gomme tendre permettant une bonne traction dans la boue, par exemple.
Quant aux pneus toutes saisons, ils ont une gomme moins tendre qu’un pneu hiver mais aussi moins dure qu’un pneu été. En règle générale, ils possèdent une durée de vie plus élevée que les pneus hiver et légèrement inférieure à celle des pneus été.

En conclusion, beaucoup de facteurs agissent sur l’usure de vos pneus. Il convient alors de bien observer ceux-ci afin de les remplacer au bon moment, même s’ils n’ont pas encore atteint dix ans.
Dans l’idéal, il est conseillé de contrôler l’état de vos pneus une fois par semaine, et vérifier la pression, la profondeur des rainures de la bande de roulement et l’éventuelle présence de craquelures, fissures ou perforations une fois par mois.

 

Le cas des pneus hiver

témoins usure pneus Michelin

Source : Michelin

Comme tous les pneus, les pneus hiver doivent être remplacés au bout de dix ans « par précaution ». La conséquence majeure d’un pneu hiver usé est la baisse importante de ses performances (adhérence, résistance à l’aquaplaning etc.). Pour éviter une usure trop rapide, vérifiez la pression de vos pneus hiver une fois par mois. Il est recommandé d’ajouter de 0,2 à 0,3 bar de plus par rapport à la pression préconisée par le constructeur.
La plus grosse différence entre un pneu hiver et un pneu été est la hauteur du témoin d’usure. Sur un pneu hiver, il n’est pas situé à 1,6 mm mais à 4 mm (sur les pneus Michelin, il s’agit d’un marquage en forme de flocon de neige).

 

Roues complètes sur Avatacar.com

Sources : Michelin ; Goodyear